Statistiques du recrutement en 2023 : un paysage en mutation

Sommaire

L’année 2023 marque une ère nouvelle dans le secteur du recrutement, caractérisée par l’adoption accélérée de la technologie et un changement dans les préférences et les comportements des candidats et des employeurs. Les données récoltées montrent un paysage en constante évolution, où les stratégies traditionnelles de recrutement cèdent la place à des approches plus innovantes et flexibles.

L’Influence croissante des réseaux sociaux et de la technologie

Aujourd’hui, les réseaux sociaux sont quasiment omniprésents, ils prennent des parts de marché à la plupart des médias “traditionnels” (télé, radio…) et occupent un temps de cerveau disponible de plus en plus important. Ce n’est pas une surprise que cela s’applique également à la recherche d’emploi et au recrutement.

L’essor des réseaux sociaux dans la recherche d’emploi

L’utilisation des réseaux sociaux pour la recherche d’emploi a explosé ces dernières années. En 2023, 82% des demandeurs d’emploi se tournent vers ces plateformes pour trouver des opportunités professionnelles (source des statistiques évoquées dans la première partie de cet article). Cette tendance n’est pas surprenante, car les réseaux sociaux offrent une accessibilité et une connectivité sans précédent. 

Du côté des employeurs, 64% utilisent au moins deux réseaux sociaux pour le recrutement, avec une préférence marquée pour LinkedIn (94%), Facebook (66%), et Twitter (52%)​​. Ces chiffres soulignent l’importance pour les entreprises de maintenir une présence active et engageante sur ces réseaux pour attirer les talents.

Aujourd’hui, LinkedIn, sous la direction de Ryan Roslansky, se concentre sur l’évolution des compétences et l’adoption de la technologie pour améliorer les processus de recrutement

Dans une publication sur le site officiel de LinkedIn, le PDG a partagé sa vision d’une économie axée sur les compétences, soulignant les efforts de LinkedIn pour aider les entreprises à adopter une approche basée sur les compétences dans le développement des talents​​​​​​​​. Il a également mentionné des initiatives telles que l’amélioration de LinkedIn Recruiter pour mettre en avant les compétences et l’introduction de LinkedIn Learning Pathfinder pour aider les membres à acquérir les compétences nécessaires à leurs objectifs professionnels.

L’Impact de l’IA sur le processus de recrutement

En parallèle, l’intégration de l’intelligence artificielle dans le recrutement gagne du terrain. Environ 44% des entreprises cherchent activement à intégrer l’IA dans leurs processus de recrutement​​. Cette technologie offre des avantages substantiels, notamment en termes d’efficacité et de précision dans le matching des candidats aux postes.

L’adoption de l’IA est soutenue par les professionnels des RH, avec 77% estimant que cela leur permet de recruter de meilleurs candidats​​. Ce ne doit pas être une surprise, “Dans l’ère de l’IA, la créativité et l’innovation humaines deviendront encore plus précieuses sur le lieu de travail, car les machines prennent en charge les tâches routinières et permettent aux gens de se concentrer sur la génération de nouvelles idées et solutions” déclare Sundar Pichai, le PDG d’Alphabet (le groupe derrière Google), et Rob Thomas, Vice Président d’IBM, de dire de son côté “L’IA ne va pas remplacer les managers, mais les managers qui utilisent l’IA vont remplacer ceux qui ne le font pas”.

En tant que recruteur, vous savez pertinemment qu’une partie de votre travail est répétitive et ne nécessite aucune compétence de plus que de l’application et de la mémoire. Ce qui fait de vous un bon professionnel du recrutement est au-delà : votre intelligence humaine, votre intuition, votre empathie, vos méthodes, votre connaissance terrain. Si un bon logiciel de recrutement comme Jobaffinity aide déjà énormément à gagner du temps, l’IA peut se charger sans se tromper de toutes les tâches qui n’ont pas besoin de ces compétences et savoir-faire. 

L’automatisation partielle du processus de recrutement, du sourcing à la signature du contrat, est un autre aspect de l’impact de l’IA. L’automatisation peut réduire le temps de recrutement de près de 40% tout en améliorant la qualité des embauches : rédaction ou réécriture des annonces à partir des fiches de poste, voire rédaction des fiches de poste, suivi des candidats, lecture des mails, planification des rendez-vous… Jobaffinity commence à comprendre de l’IA directement dans l’outil, et ce n’est qu’une première étape.

L’importance de la marque employeur et de la flexibilité

La marque employeur et la flexibilité du travail se sont avérées être des éléments fondamentaux dans le paysage du recrutement de 2023. Elles sont intimement liées et jouent un rôle crucial dans l’attraction et la rétention des talents.

Une marque employeur forte peut réduire le coût et le temps de recrutement, tout en augmentant le nombre de candidats qualifiés, nous en avons déjà parlé dans divers articles. 

La demande de flexibilité, y compris le travail hybride et à distance, est en augmentation comme nous avons pu en parler. Les employeurs qui offrent ces options sont plus susceptibles de retenir leurs employés et d’attirer de nouveaux talents. La flexibilité est non seulement un attrait pour les candidats mais aussi un facteur clé de rétention. Les employés satisfaits de leur niveau de flexibilité sont moins susceptibles de chercher de nouvelles opportunités.

L’importance de la marque employeur : statistiques 2023

Nous avons traduit pour vous plusieurs statistiques récupérées sur des sites anglo-saxons. Si les différences culturelles sont bien évidemment à prendre en compte, nous savons tous que ce qui se passe outre manche ou outre atlantique, va par effet de bord se produire dans l’hexagone.

Source : Zippia, « 20+ Essential Employer Branding Statistics [2023]« 

  • Impact sur les coûts de recrutement : Une bonne marque employeur peut entraîner une réduction de 50% du coût par embauche.
  • Recherche préalable des candidats : 75% des candidats recherchent la réputation d’une entreprise avant de postuler, et 86% étudient les avis et les évaluations de l’entreprise lorsqu’ils décident où postuler.
  • Influence de la réputation : 92% des personnes envisageraient de changer d’emploi pour une entreprise ayant une excellente réputation, même sans augmentation de salaire. De plus, 84% des chercheurs d’emploi disent que la réputation de l’entreprise est importante.
  • Confiance envers les employés actuels : Les chercheurs d’emploi sont trois fois plus susceptibles de faire confiance aux employés actuels qu’aux PDG. Alors que 79% des PDG croient que leurs employés leur font confiance, seulement 65% des employés le font réellement.
  • Refus de travailler pour une mauvaise réputation : 50% des candidats ne travailleraient pas pour une entreprise ayant une mauvaise réputation, même pour une augmentation de salaire.
  • Réactivité aux avis : 80% des utilisateurs de Glassdoor disent que voir une entreprise répondre aux avis améliore leur perception de l’entreprise.
  • Impact générationnel : 68% des Millennials examinent les médias sociaux des employeurs pour évaluer leur marque, contre 54% des membres de la génération X.
  • Attirance des femmes : Les femmes sont plus de 28% plus susceptibles de refuser de rejoindre une entreprise avec une mauvaise réputation.
  • Attraction de talents qualifiés : Les employeurs avec une marque forte reçoivent 50% de plus de leads de talents qualifiés.
  • Investissement dans la marque employeur : 59% des leaders en recrutement investissent davantage dans la marque employeur, et 55% ont une stratégie proactive de marque employeur.
  • Réduction du temps de recrutement : Une bonne marque employeur peut réduire le temps de recrutement jusqu’à deux fois.
  • Réduction du turnover : Une bonne marque employeur peut réduire le turnover de 28%.
  • Impact sur les revenus : 96% des entreprises croient que la marque employeur peut affecter les revenus.

La Flexibilité du Travail en 2023 : Statistiques

De la même manière, nous vous avons traduit un ensemble de statistiques sur l’importance de la flexibilité au travail et son impact sur le recrutement.

Source : CIPD, « Flexible and hybrid working practices in 2023

  • Augmentation des demandes de flexibilité : Trois cinquièmes des employeurs offrent déjà des arrangements de travail flexibles (mélange de présentiel et de télétravail), mais il existe une demande non satisfaite pour divers types de travail flexible.
  • Importance dans les annonces d’emploi : 66% des organisations estiment qu’il est important de fournir le travail flexible en tant qu’option lors de l’annonce des emplois.
  • Augmentation des arrangements flexibles : 60% des employés déclarent avoir des arrangements de travail flexibles dans leur rôle actuel, contre 51% l’année précédente.
  • Importance pour les candidats : 71% des personnes estiment qu’avoir un modèle de travail flexible est important lorsqu’elles envisagent un nouveau rôle, et 69% disent que la capacité de travailler à distance est importante.
  • Priorité des employés : Les employés mettent en avant le travail flexible (53%) et le travail à distance (53%) comme des éléments clés lorsqu’ils envisagent un nouvel emploi.
  • Productivité et efficacité : Près de deux cinquièmes (38%) des organisations déclarent que le travail à domicile/hybride a augmenté la productivité/efficacité de leur organisation.
  • Investissement dans le travail hybride : Un cinquième (20%) des organisations cherchent à mettre en place des mesures supplémentaires ou des investissements pour permettre davantage de travail hybride ou à domicile dans les six à douze prochains mois.

Ces statistiques et perspectives mettent en évidence la nécessité pour les entreprises de cultiver une marque employeur positive et d’offrir des options de travail flexibles pour attirer et retenir les talents dans un environnement de travail en constante évolution.

La rétention des talents et l’expérience candidat

La rétention des talents est un point clé dans le monde du recrutement : le turnover coûte cher, surtout avec la pénurie de candidats qui semble être globale. La rétention de talent, c’est savoir mettre en œuvre différents axes pour que les employés ne cherchent pas à quitter leur travail : amélioration de qualité de vie, avantages, communication interne, santé et sécurité au travail, mobilité interne, marque employeur… 

La rétention des talents : statistiques 2023

Nous avons traduit pour vous quelques statistiques intéressantes sur la rétention des talents.

Source : People Managing People “Employee Retention Statistics You Should Know in 2023

  • Préoccupation des organisations : 93% des organisations sont préoccupées par la rétention des employés, selon le rapport « 2023 Workplace Learning Report » de LinkedIn Learning​​.
  • Planification des démissions : Selon le rapport « 2023 United States Job Market Trends Report » de Joblist, 67% des employés ayant un emploi envisagent de démissionner en 2023, dont 34% sans avoir un nouvel emploi en vue​​.
  • Recherche de nouvelles opportunités : 59% des employés interrogés dans l’enquête « Winter Pulse Survey » de Future Forum, publiée en février 2023, ont déclaré qu’ils étaient ouverts à chercher un nouvel emploi dans l’année à venir​​.
  • Préférence pour le travail hybride : 67% des travailleurs préfèrent un rôle hybride avec l’option d’accéder à un espace de bureau physique​​.
  • Mobilité interne et rétention : Les entreprises avec une forte mobilité interne (c’est-à-dire celles qui embauchent et promeuvent en interne) conservent leurs employés presque deux fois plus longtemps que celles avec une faible mobilité interne (5,4 ans contre 2,9 ans)​​.
  • Utilisation des compétences : Les employés sont 10 fois plus susceptibles de rechercher un nouvel emploi s’ils estiment que leur emploi actuel n’utilise pas bien leurs compétences​​.
  • Facteurs impactant la rétention : Les cinq principaux facteurs que les répondants prennent en compte lorsqu’ils envisagent un nouvel emploi sont la rémunération et les avantages, la flexibilité, le travail stimulant et impactant, les opportunités de croissance de carrière dans l’entreprise et les opportunités d’apprendre et de développer de nouvelles compétences​​.
  • Motivations selon les groupes d’âge : Les motivations des employés varient selon les groupes d’âge. Les travailleurs âgés de 18 à 34 ans privilégient l’apprentissage, le développement des compétences et la croissance de carrière, tandis que ceux âgés de 35 à 49 ans valorisent les emplois qui permettent un équilibre travail-vie personnelle. Les travailleurs de 50 ans et plus recherchent un travail stimulant et impactant​​.

L’Expérience candidat en 2023 : statistiques

Nous avons traduit pour vous quelques statistiques dignes d’intérêts.

Source : Starred “Candidate Experience Statistics 2023: Stats, Facts, and Data You Need to Know

  • Manque de feedback : 78% des candidats rapportent ne jamais avoir été sollicités pour un feedback après le processus de recrutement​​.
  • Impact sur la performance des recruteurs : 64% des entreprises lient la performance des recruteurs à des retours d’expérience candidat positifs​​.
  • Abandon des candidatures : 60% des candidats ont arrêté une candidature en raison de sa longueur ou de sa complexité​​.
  • Importance de la marque employeur : 75% des candidats disent qu’ils considèrent la marque employeur avant de commencer à postuler​​.
  • Influence de l’expérience sur les références : 66% des candidats disent qu’une expérience positive augmente leurs chances de recommander d’autres personnes, ce chiffre montant à 79% pour les entreprises offrant une expérience candidat exceptionnelle​​.

Tout cela démontre bien l’importance de la rétention des talents et de l’expérience candidat pour les entreprises. Il faut une stratégie globale englobant le bien-être des employés, la mobilité interne, et une expérience de recrutement positive pour attirer et conserver les talents dans un environnement de travail en évolution rapide.

Les tendances de recrutement en 2023 indiquent une transition vers des méthodes plus centrées sur la technologie, la flexibilité, et l’expérience candidat. Les entreprises doivent s’adapter à ces changements pour rester compétitives dans un marché de plus en plus exigeant. Il faut adopter des stratégies innovantes et valoriser la culture d’entreprise, afin d’attirer et retenir efficacement les talents nécessaires pour prospérer dans le paysage économique actuel.

Stratégies et conseils pour optimiser le recrutement en 2023

Au vu de ces tendances sur le recrutement pour 2023, quels sont les enseignements et conseils que nous pourrions en tirer ? Notre blog regorge de conseils spécifiques sur ces différents points, mais voici quelques exemples précis :

Embrasser la technologie et l’innovation

Adoption de l’IA dans le recrutement : Avec 44% des entreprises explorant les avantages de l’IA, il est essentiel d’intégrer des outils d’IA pour automatiser et optimiser le processus de recrutement. L’IA peut aider à mieux assortir les candidats aux postes, réduire le temps de recrutement et améliorer la qualité des embauches.

Utilisation des plateformes de recrutement en ligne (Jobboard) : 70% des entreprises utilisent déjà ces plateformes pour diffuser leurs offres d’emploi. Ces outils offrent une portée étendue et facilitent la gestion des candidatures. Notre logiciel de recrutement Jobaffinity permet de faire de la multidiffusion sur plusieur jobboards à la fois en une seul clic.

Focus sur la Marque Employeur et la Flexibilité

Développement de la marque employeur : 90% des employeurs reconnaissent l’importance de la gestion de la marque employeur. Il est crucial de communiquer efficacement les valeurs, la culture et les avantages de l’entreprise pour attirer des candidats de qualité.

Offres de télétravail et flexibilité : Avec une augmentation de 50% des offres d’emploi en télétravail, les entreprises doivent envisager des options de travail flexibles, y compris des modèles hybrides, pour rester attractives auprès des candidats qui valorisent l’équilibre travail-vie personnelle.

Améliorer l’expérience candidat et la rétention des talents

Investissement dans l’expérience candidat : Une expérience candidat positive est cruciale, car 60% des candidats abandonnent un processus de recrutement en raison d’une expérience négative. Les entreprises doivent veiller à rendre le processus de candidature transparent, engageant et respectueux. Il faut mettre en place les outils qui permettent d’accélérer le processus de recrutement

Programmes de bien-être au travail : 85% des employeurs investissent dans ces programmes pour améliorer la satisfaction des employés. Offrir des avantages sociaux attractifs et des opportunités de développement professionnel peut contribuer à la rétention des talents.

Diversité et inclusion

Politiques de recrutement sans discrimination : Avec 80% des entreprises ayant mis en place ces politiques, il est important de promouvoir activement la diversité et l’inclusion pour créer un environnement de travail enrichissant et respectueux.

Prioriser les soft skills : 80% des employeurs estiment que les soft skills sont plus importantes que les compétences techniques. Les recruteurs doivent évaluer les candidats non seulement sur leurs compétences techniques mais aussi sur leur capacité à s’intégrer dans la culture d’entreprise.

Un point sur la technologie et l’humain

Dans le monde du recrutement moderne, où la technologie et l’intelligence artificielle (IA) transforment rapidement les méthodes traditionnelles, l’importance d’une approche équilibrée entre la technologie et l’interaction humaine devient de plus en plus évidente. La technologie, notamment l’IA, offre des avantages substantiels en termes d’efficacité et de personnalisation. Elle permet aux recruteurs de traiter rapidement de grandes quantités de données, affinant la recherche de talents et améliorant la précision des correspondances entre candidats et postes. Cependant, cette efficacité technologique ne doit pas éclipser l’importance cruciale des interactions humaines dans l’évaluation des candidats, notamment pour juger des aspects tels que la personnalité, la compatibilité culturelle et les compétences interpersonnelles.

L’utilisation de la technologie dans le recrutement soulève également des questions éthiques importantes. Les préoccupations concernant les biais potentiels dans les algorithmes d’IA et leur impact sur la diversité et l’inclusion sont au cœur des débats actuels. Il est essentiel que les entreprises s’efforcent d’assurer que leurs outils technologiques soient utilisés de manière éthique et non discriminatoire. Cela implique une formation adéquate pour les recruteurs et les responsables RH, non seulement sur l’utilisation efficace de la technologie mais aussi sur la reconnaissance et la mitigation des biais potentiels.

Pour 2024 et au-delà, le défi pour les entreprises sera de trouver un équilibre optimal entre les avantages de la technologie et l’importance de l’interaction humaine. Utiliser la technologie pour automatiser les processus répétitifs et analyser des données, tout en réservant les décisions finales et les interactions plus nuancées aux recruteurs, semble être la voie à suivre. Les entreprises qui parviendront à intégrer harmonieusement la technologie et l’humain dans leurs processus de recrutement seront mieux placées pour attirer, engager et retenir les talents dans un environnement de travail en constante évolution, tout en assurant l’équité et la diversité dans leurs pratiques de recrutement.

2023 touche à sa fin, quid du recrutement en 2024 ?

Alors que 2023 approche de sa fin, le monde du recrutement se prépare à embrasser les innovations et défis de 2024. Cette année a vu des transformations significatives dans les stratégies de recrutement, avec une attention particulière portée à la marque employeur, à la flexibilité du travail, à la rétention des talents et à l’expérience candidat. À l’aube de 2024, des tendances émergentes pointent vers de nouvelles opportunités et défis.

Nouvelles tendances et nos prédictions pour 2024

Poursuite des avancées technologiques : L’année 2024 devrait témoigner de l’intégration accrue de l’IA et de l’analyse prédictive dans les processus de recrutement. Ces technologies pourraient devenir plus sophistiquées, offrant une personnalisation plus poussée et une efficacité accrue.

Marque employeur et responsabilité sociale : Les entreprises pourraient intensifier leurs efforts pour lier la marque employeur à des initiatives de responsabilité sociale. La transparence, l’éthique et l’engagement envers des pratiques durables deviendront des éléments clés pour attirer des candidats conscients et engagés.

Flexibilité et modèles de travail innovants : Face à une demande croissante de flexibilité, les employeurs pourraient explorer des modèles de travail encore plus flexibles et personnalisés. Cela pourrait inclure des options de travail à distance à temps plein, des semaines de travail comprimées et des horaires flexibles, mais aussi de nouveaux outils technologiques pour faciliter le travail collaboratif et la cybersécurité.

Accent sur l’expérience candidat : L’expérience candidat sera de plus en plus vue comme un reflet de la culture de l’entreprise. Les entreprises pourraient investir dans des technologies pour rendre les processus de candidature plus interactifs et intuitifs, améliorant ainsi l’engagement et la satisfaction des candidats.

Développement des compétences et apprentissage continu : L’apprentissage continu et le développement des compétences resteront au cœur des stratégies de rétention. Les entreprises pourraient augmenter leurs investissements dans les programmes de formation et de développement pour préparer leurs employés aux rôles futurs et aux évolutions du marché.

Diversité, inclusion et équité : La diversité, l’inclusion et l’équité deviendront des piliers encore plus importants des stratégies de recrutement. Les entreprises pourraient adopter des approches plus proactives pour créer des environnements de travail plus inclusifs et diversifiés.

Préparer l’Avenir

2024 s’annonce comme une année de changements passionnants dans le domaine du recrutement. Les entreprises qui réussiront seront celles qui adopteront une approche holistique, combinant l’innovation technologique avec une stratégie centrée sur l’humain. L’équilibre entre technologie avancée et interaction humaine personnalisée sera essentiel pour attirer, engager et retenir les talents. 

Alors que nous nous préparons à entrer en 2024, il est crucial pour les recruteurs et les responsables RH d’être à l’avant-garde de ces tendances, prêts à s’adapter et à innover dans un paysage de travail en constante évolution.

2024 promet d’être une année de nouvelles opportunités et de défis dans le domaine du recrutement, où l’adaptabilité, l’innovation et une approche centrée sur l’humain seront plus importantes que jamais pour attirer et retenir les meilleurs talents.

Attaquons 2024 ensemble pour un recrutement plus efficace !

Consultez les articles dans la même catégorie