Qu’est-ce que la méthode de recrutement par simulation ?

Méthode de recrutement par simulation (MRS)

La méthode de recrutement par simulation, aussi appelée MRS, permet d’élargir sa recherche de candidats et de les tester de manière concrète. Plutôt que de s’appuyer sur l’analyse du CV, elle se concentre sur les capacités nécessaires au poste proposé. 

Si, comme beaucoup de recruteurs, vous avez déjà engagé un candidat à l’apparence idéale qui, au final, n’a pas été à la hauteur, cette méthode risque fort de vous intéresser ! 

On vous explique tout ! 

Recrutement par simulation : définition d’une méthode qui a fait ses preuves

Créée en 1995 par un directeur de Pôle Emploi, la méthode de recrutement par simulation est encore peu connue malgré son ancienneté. Son objectif est simple : le recruteur laisse de côté le sacro-saint CV et se focalise uniquement sur les compétences ou les soft skills des candidats. Ainsi, cette méthode de recrutement se veut la plus objective possible avec la mise en place d’exercices pratiques qui permettent de tester les candidates en situation réelle. Elle a, par ailleurs, largement fait ses preuves depuis plus de 20 ans, notamment pour des postes (très) techniques.

💡 La MRS s’adapte parfaitement aux métiers dont les diplômes ou la formation ont peu d’importance. Elle permet également de recruter des professions en manque de candidats ou de faire face à des recrutements volumiques. 

Les avantages de la MRS pour une entreprise

La méthode de recrutement par simulation offre plusieurs avantages aux entreprises. Elle permet, par exemple : 

  • De donner la chance à chacun de faire ses preuves ;
  • D’élargir vos recherches de candidats ;
  • De mieux repérer le potentiel des candidats ;
  • De recruter sans que des facteurs discriminants soient pris en compte (âge, sexe, origine, lieu d’habitation…) ; 
  • De trouver la personne la plus compétente pour le poste en question en vous basant sur son expérience et ses capacités ;
  • De traiter plus rapidement et plus efficacement des recrutements volumiques ; 
  • D’ouvrir la porte à des personnes autodidactes et des profils atypiques.

Les grandes étapes du recrutement par simulation

1. Analyser le poste

Comme pour tout recrutement, il est essentiel de commencer par l’étude du poste à pourvoir. Après avoir défini les tâches du métier, vous pourrez lister les compétences techniques, ainsi que les compétences comportementales nécessaires à la bonne réalisation du travail demandé. Le but est de rédiger une offre d’emploi qui ne soit pas trop restrictive, afin de ne pas repousser les personnes qui ne correspondent pas à 100 % au profil recherché. 

2. Créer les tests ou exercices de recrutement

Le moment est ensuite venu d’imaginer des exercices et des tests qui vous permettront de juger les capacités réelles des candidats. L’idéal est de créer un exercice qui se rapproche le plus possible d’une ou plusieurs tâches liées au poste à pourvoir. Il doit refléter les conditions de travail dans lesquelles sera plongé le candidat pour être le plus réaliste possible. 

👉 N’hésitez pas à rédiger une fiche de consignes claires et précises que vous remettrez à chaque candidat. Ces exercices peuvent se réaliser seul ou en groupe, afin de mesurer les capacités des candidats à travailler en équipe. 

👉 Proposez des exercices simples et sans grandes difficultés qui permettent de mettre en valeur les capacités des candidats. Ce type de test peut se révéler stressant pour certains.

👉 Vous pourriez également proposer un test de personnalité qui vous permettront d’en savoir un peu plus sur les compétences comportementales des candidats en lice. Il existe de nombreux outils qui permettent de mesurer les softs skills plus efficacement et de gagner du temps dans le traitement des candidatures tels que  Central TestAssessFirst, Goshaba.

3. Évaluer les candidats

Vous passerez ensuite à l’évaluation des candidats en suivant une grille de notation que vous aurez préalablement réalisée. Vous pouvez évaluer, par exemple : 

  • Les capacités d’adaptation ; 
  • L’autonomie ;
  • La réactivité ;
  • Le travail en équipe ;
  • Ou tout autre critère que vous jugerez essentiel pour le poste à pourvoir.

Toutes ces aptitudes peuvent être difficiles à déceler lors d’un simple entretien d’embauche. Les tests et les exercices se prêtent donc parfaitement à ce processus. À la fin de cette étape, vous pourrez sélectionner les candidats qui ont réussi les tests et qui ont les compétences que vous recherchez. 

4. Faire l’entretien de motivation

Pour terminer ce processus de recrutement par simulation, il ne vous reste plus qu’à faire passer des entretiens classiques. Cette fois-ci, vous vous concentrez sur les motivations et la personnalité des candidats sélectionnés. Ce qui vous permettra de mieux les connaître et de vous assurer qu’ils s’intégreront à votre entreprise. 

💡 Cette méthode de recrutement pourrait se résumer par : « Ce qui compte, c’est ce que vous savez faire » ! 

Vous l’aurez compris, la MRS a été mise en place pour valoriser les habiletés des candidats pour montrer leur capacité à tenir l’emploi en question grâce à des exercices concrets. Notre conseil : si vous ne souhaitez pas suivre à la lettre cette méthode, vous pouvez tout à fait vous en inspirer pour embaucher de nouvelles recrues. 

⚠️ Toutefois, cette technique exige un service RH formé et beaucoup d’investissement de la part de l’employeur. En effet, il faudra, comme vu précédemment, analyser le poste, créer les tests, évaluer les candidats et les recevoir en entretien.

Vous pouvez également opter pour un logiciel de recrutement comme Jobaffinity pour gagner du temps et gérer vos candidatures.