Enquete Apec sur l’emploi

L’Apec vient de publier les résultats de son enquête trimestrielle de suivi.

Elle révèle que le nombre moyen de candidatures par offre a connu une brutale augmentation et notamment pour les offres destinées aux jeunes diplômés. C’est aussi le cas pour les offres en Ressources Humaines, une des fonctions traditionnellement les plus attractives. A l’opposé, le nombre de candidatures sur les offres des fonctions Informatique et Etudes-R&D augmente peu et reste parmi les plus bas de toutes les fonctions.

Cette tendance ne traduit pas une amélioration du marché de l’emploi, mais l’adaptation des entreprises à une situation économique difficile. Celles-ci ont diminué leurs intentions d’embauche, n’ont lancé que les recrutements les plus certains et raccourci leur processus d’embauche en vue de réduire les coûts associés.

Assez logiquement, l’augmentation du nombre de candidats a quelque peu facilité la tâche des recruteurs. Mais, dans un contexte de relative pénurie d’offres d’emploi, un nombre élevé de candidatures n’est pas un gage de pertinence des profils par rapport aux exigences des recruteurs. Le manque de candidatures adéquates reste le motif le plus fréquemment avancé pour expliquer la durée des recrutements.