--> Entretien de recrutement et distanciation : comment les concilier ?

Entretien de recrutement et distanciation : comment les concilier ?

Recrutement et distanciation social

Face à la crise sanitaire actuelle, les entreprises ont fait preuve d’une grande capacité d’adaptation. Des modèles économiques aux modes de travail, en passant par les processus de recrutement… Les pratiques nouvelles se sont multipliées dans le monde professionnel, comme le recours aux entretiens par visioconférence ou aux entretiens vidéo différés. Malgré leur praticité, ces solutions présentent toutefois certaines limites. Recruter un nouveau membre au sein de son équipe sans l’avoir jamais rencontré n’est pas chose aisée !

Mais alors, comment bien concilier entretien de recrutement et distanciation ? Dans cet article, nous vous donnons nos conseils pour mener un entretien de recrutement physique tout en respectant les mesures sanitaires. 

Entretien de recrutement en présentiel : ne prenez aucun risque ! 

Photo by Freepik

C’est un véritable cérémonial que nous appliquons depuis plusieurs mois maintenant. Lavage des mains réguliers, port du masque systématique, distanciation physique entre les personnes… Ces habitudes, si elles semblent aujourd’hui évidentes par leur omniprésence, ne sont pas à prendre à la légère en entreprise.

Rappelons, par exemple, que le port du masque doit être systématique dans tous les lieux clos recevant du public. Seuls les employés exerçant un métier spécifique (usines et ateliers) peuvent déroger à cette règle, à condition que le lieu de travail soit suffisamment ventilé. Les personnes travaillant dans un bureau clos peuvent également retirer leur masque, mais cette condition ne vaut pas, en revanche, dans le cadre d’un entretien d’embauche ! 

Dans leur guide intitulé “Conseils et bonnes pratiques pour les employeurs”, le ministère du Travail et l’Assurance Maladie soulignent par ailleurs que chaque entreprise a pour devoir “d’informer les salariés, mais aussi les prestataires et tout tiers intervenant dans l’entreprise (intérimaires, clients, fournisseurs, visiteurs…), des mesures de prévention liées à la Covid-19 et de la conduite à tenir en cas de symptômes ou de contagion.

L’entreprise se doit également d’établir “des protocoles d’accueil et plans de prévention pour les intervenants extérieurs, et à veiller à l’accessibilité des consignes sanitaires à tous les types de handicaps.” 


Dans un monde idéal où vous avez le choix, vous devriez proposer vos créneaux horaires aux candidats de façon réfléchie. Évitez les heures de pointe, par exemple, particulièrement fréquentés dans les transports. Évidemment, nous parlons ici d’un idéal, et non d’une obligation. 


Aménagez vos bureaux de manière optimale 

Si ce n’est déjà fait, appliquez des bandes de marquage au sol pour faciliter la distanciation sociale au sein de vos locaux. Vous pouvez également ajouter des panneaux pour indiquer le sens de la circulation aux candidats. Veillez, également, au respect des consignes tout au long des processus de recrutement au sein de votre entreprise. 

Encore une fois, il est de votre responsabilité, en tant qu’employeur, de vous assurer du respect des gestes barrières, partout et à tout moment dans votre entreprise. Vérifiez également que les locaux sont continuellement équipés de savon, de gel hydroalcoolique, d’essuie-main jetables et de poubelles spécifiques. 

Cette démarche préventive sera particulièrement vertueuse. En effet, elle démontrera votre engagement en faveur de la sécurité de vos équipes et candidats, ainsi que votre sérieux. 

Définissez un protocole clair

En 2021, mener un entretien de recrutement en présentiel ne s’improvise pas. En tant qu’entreprise, votre responsabilité est réelle. C’est à vous que revient la lourde tâche de sensibiliser vos équipes aux enjeux sanitaires soulevés par le COVID-19. 

Veillez par exemple à ce que le parcours du candidat au sein de votre entreprise soit conforme aux exigences sanitaires. Pour ce faire, réfléchissez bien en amont aux différentes étapes de l’entretien, et ce qu’elles impliqueront pour le postulant. Évitez par exemple les points de contact superflus entre le candidat et vos collaborateurs. Prenez l’habitude, par exemple, d’aller chercher les candidats lorsqu’ils arrivent. De cette manière, ces derniers n’auront pas à patienter à l’accueil, et potentiellement croiser un ou plusieurs de vos salariés. Selon la même logique, la ponctualité est également de mise. 

À titre préventif, pensez aussi à accueillir vos visiteurs en leur proposant systématiquement un masque neuf et du gel hydroalcoolique. Un réflexe qui rassurera les candidats les plus anxieux et qui véhiculera une image positive. Vous êtes une entreprise qui prend soin de ses collaborateurs et visiteurs. 

Prenez également l’habitude, avant et après chaque entretien, de désinfecter la salle ayant accueilli le candidat. Ce conseil est également valable pour chaque passage de visiteurs dans vos locaux. 


Entretien en visioconférence ou en présentiel : que choisir ? 

Photo : shutterstock

On le sait, mener un processus de recrutement entièrement à distance n’a rien d’évident. Afin de prendre le moins de risque, écrémez au maximum votre liste de candidats avant de passer aux entretiens physiques. 

Après la phase de préqualification téléphonique, enchaînez par exemple par un premier entretien en visioconférence. À l’issue de ce dernier, vous pourrez envisager un second entretien en présentiel, avec votre short-list. De cette manière, vous réduirez les possibilités de contact entre vos collaborateurs et les candidats. En revanche, limitez au maximum le nombre de collaborateurs participant à la réunion. 


Faites preuve de transparence 

Au-delà des simples préoccupations sanitaires, prenez l’habitude de communiquer clairement et en toute transparence avec vos candidats. Soyez honnête quant à la situation actuelle et son impact sur votre entreprise. Certains recrutements sont-ils gelés ? Quels sont vos besoins immédiats ? Votre processus de recrutement a-t-il été revu, ainsi que les conditions de travail que vous proposez ? La viabilité du poste en jeu dépend-elle de l’évolution de la crise sanitaire ?

L’honnêteté et la transparence sont deux composantes essentielles d’une bonne expérience candidat ! 

Pour rappel, proposer une expérience candidat irréprochable est une réelle nécessité. Selon une étude Robert Walters (2015), 78% des candidats seraient prêts à décliner une offre d’emploi en cas d’expérience candidat insatisfaisante. 

Quelques bons réflexes à adopter : 

  • Aménagez vos locaux de manière à accueillir des candidats en toute sécurité, de façon efficace et effective. 
  • Envoyez, avant chaque entretien, un récapitulatif du processus sanitaire en place au sein de votre entreprise. 
  • Offrez systématiquement un masque neuf à chaque candidat (ainsi qu’à tout visiteur), et mettez à sa disposition une solution hydroalcoolique. 
  • Partez à la rencontre du candidat dès son arrivée, et faites en sorte de réduire au minimum ses éventuels contacts avec vos collaborateurs. 

Vous auriez besoin d’améliorer votre processus de recrutement ? Dans cet article, nous vous expliquons comment faire de votre recrutement un véritable atout stratégique.

Et pour aller plus loin, découvrez JobAffinity, notre outil de gestion du recrutement particulièrement intuitif.

Conçu par des recruteurs, notre logiciel est simple et agréable. Il peut être mis en place en moins de 48 heures, et vous permet de créer un processus de recrutement sur-mesure.

Partager l'article :